Principes d’action

Les Ceméa pratiquent l’éducation active. Ils tirent l’essentiel de leur philosophie et des options éducatives du courant de l’éducation nouvelle.

Ils s’inscrivent dans l’histoire et le projet de l’éducation populaire.
Les Ceméa mettent l’engagement militant au cœur de leur projet et de leur activité. Militer, c’est faire un acte volontaire. C’est un libre engagement de la personne dans des actions qu’elle peut choisir et dans lesquelles elle reconnaît des valeurs qui sont les siennes et qu’elle défend.

Militer aux Ceméa, c’est avant tout promouvoir des pratiques des façons d’agir en cohérence avec des conceptions éducatives et pédagogiques. Ainsi les Ceméa s’appliquent à provoquer un double courant de réflexion comprenant nécessairement :

  • une approche théorique qui permet de conceptualiser des pratiques pour les placer dans un espace de réflexion favorable à la confrontation des idées,
    et à la recherche pédagogique.
  • une approche pratique qui consiste à mettre en œuvre des idées et à en évaluer les effets dans les différents domaines de nos activités.

Ainsi, pour les militants, la légitimité de nos actions et le plaisir à y prendre part sont fortement liés au fait qu’elles leur permettent de mettre en acte les valeurs et les principes de l’éducation nouvelle.

La formation des militants traduit cette exigence entre pratiques et théories

Ces principes et valeurs sont des acquis du mouvement d’éducation :

• Il n’y a qu’une éducation. Elle s’adresse à tous. Elle est de tous les instants.
• Tout être humain peut se développer et même se transformer au cours de sa vie. Il en a le désir et les possibilités.
• Notre action est menée en contact étroit avec la réalité.
• Le milieu de vie joue un rôle capital dans le développement de l’individu.
• L’éducation doit se fonder sur l’activité, essentielle dans la formation personnelle et dans l’acquisition de la culture.
• L’expérience personnelle est un facteur indispensable du développement de la personnalité.
• Tout être humain, sans distinction de sexe, d’âge, d’origine, de convictions, de culture, de situation sociale, etc. a droit à notre respect et à nos égards.
• La laïcité, c’est l’ouverture à la compréhension de l’autre dans la connaissance des différences et dans le respect du pluralisme. C’est donc le combat pour la liberté d’expression de chacun et contre toute forme d’obscurantisme, d’aliénation, de discrimination, d’exclusion et d’injustice.